Avant-Quart édition © Mentions légales 2016
avant-quart
Éditions
SIMON GOLDBERTG
Simon    Goldberg    est    né    le    7    octobre    1913    dans    le    XIème    arrondissement    de    Paris.    Son    père    est ferblantier ,   sa   mère   tapissière.   À   13   ans,   il   entre   dans   l’atelier   du   sculpteur   Élysée   Cavaillon    auprès duquel   il   apprend   le   dessin   et   la   sculpture.   À   partir   de   1931,   il   étudie   à   l’ École   des   Arts   Appliqués , suivant le cours de modelage de Robert Wlérick  et le cours de dessin de Charles Malfray . En   1938,   il   organise   une   exposition   de   ses   œuvres   avec   son   ami   Raymond   Corbin .   Durant   la   seconde guerre   mondiale,   il   se   réfugie   en   Ardèche,   à   Saint-Martin   de   Valamas    où   il   réalise   de   très   nombreux dessins.   En   1948,   il   est   chargé   de   la   réalisation   d’un   Monument   à   la   mémoire   de   la   Résistance   près   de la Charité sur Loire . À   la   fin   des   années   1960,   la   Monnaie   de   Paris    lui   commande   vingt-trois   médailles   :   Bizet,   Corot, Daumier, Fellini, Renoir, etc… Il   travaille   aussi   la   gravure,   et   illustre   plusieurs   livres   :   Les   Philippe   de   Jules   Renard ,   Les   petits poèmes   en   prose   de   Baudelaire ,   La   pension   Mary   Stuart   de   Pierre   Mac   Orlan ,   L’Enfant   et   la   Rivière   de Henri Bosco , Les amours de Ronsard En   1955,   il   obtient   une   bourse   pour   passer   huit   mois   à   la   maison   Descartes    à   Amsterdam,   séjour   dont il profite pour créer un ensemble de monotypes . Dans   les   années   1970,   des   prix   viennent   récompenser   son   travail,   dont   le   prix   d’Aumale,   décerné   par l’ Institut de France  (1978). Il meurt à l’âge de 71 ans en 1985. La Galerie Malaquais (Paris), a consacré récemment une importante exposition de ses dessins et monotypes. Les   dessins   qui   ornent   la   présente   édition   sont   inédits   et   appartiennent   à   un   collectionneur   privé.   Ils   ne   prétendent   pas   «   illustrer   »   les poèmes    de    Unamuno    évidemment,    mais    selon    nous    procèdent    des    tourments    de    la    même    époque    ainsi    que    des    mêmes    angoisses intérieures.
Accueil, Catalogue, Simon Goldberg
 Avant-Quart édition © Mentions légales 2016
SIMON GOLDBERTG
Simon    Goldberg est   né   le   7   octobre   1913   dans   le   XIème   arrondissement   de   Paris.   Son   père   est   ferblantier ,   sa   mère   tapissière.   À   13   ans,   il entre               dans l’atelier   du   sculpteur   Élysée   Cavaillon    auprès   duquel   il   apprend   le   dessin   et   la   sculpture.   À   partir   de   1931,   il   étudie   à l’ École des Arts Appliqués , suivant le cours de modelage de Robert Wlérick  et le cours de dessin de Charles Malfray . En         1938,         il organise   une   exposition   de   ses   œuvres   avec   son   ami   Raymond   Corbin .   Durant   la   seconde   guerre   mondiale,   il   se   réfugie en      Ardèche,      à Saint-Martin   de   Valamas    où   il   réalise   de   très   nombreux   dessins.   En   1948,   il   est   chargé   de   la   réalisation   d’un   Monument à la mémoire de la Résistance près de la Charité sur Loire . À la   fin   des   années   1960,   la   Monnaie   de   Paris    lui   commande   vingt-trois   médailles   :   Bizet,   Corot,   Daumier,   Fellini,   Renoir, etc… I   l     travaille   aussi   la   gravure,   et   illustre   plusieurs   livres   :   Les   Philippe   de   Jules   Renard ,   Les   petits   poèmes   en   prose   de Baudelaire ,    La    pension    Mary    Stuart    de    Pierre    Mac    Orlan ,    L’Enfant    et    la    Rivière    de    Henri    Bosco ,    Les    amours    de Ronsard En   1955,   il   obtient   une   bourse   pour   passer   huit   mois   à   la   maison   Descartes    à   Amsterdam,   séjour   dont   il   profite   pour créer un ensemble de monotypes . Dans   les   années   1970,   des   prix   viennent   récompenser   son   travail,   dont   le   prix   d’Aumale,   décerné   par   l’ Institut   de France  (1978). Il meurt à l’âge de 71 ans en 1985. La Galerie Malaquais (Paris), a consacré récemment une importante exposition de ses dessins et monotypes. Les   dessins   qui   ornent   la   présente   édition   sont   inédits   et   appartiennent   à   un   collectionneur   privé.   Ils   ne   prétendent   pas   « illustrer   »   les   poèmes   de   Unamuno   évidemment,   mais   selon   nous   procèdent   des   tourments   de   la   même   époque   ainsi   que   des   mêmes angoisses intérieures.
Accueil, Catalogue, Simon Goldberg
avant-quart
Éditions